Electronique : Détecteur de crête

19 janvier 2020 rdorigny 0 commentaires

Dans cet article, nous allons voir comment faire pour mesurer la valeur maximale tension d'un signal avec un petit circuit assez simple.



Le schéma du montage pour notre détecteur de crête:


Si jamais le signal est modulé en amplitude, vous pouvez mettre un condensateur C2 en entrée de l'amplificateur pour lisser le signal. La valeur du condensateur dépendra de la fréquence de la porteuse et doit permettre de voir enveloppe du signal modulé.

Donc le principe de ce système est qu'il basé autour d'un circuit à base d'un amplificateur opérationnel en suiveur. L'AOP dispose d'un très grande résistance d'entrée ce qui fait qu'il détourne très peu de courant, et donc qui a pour effet de ne pas perturber le système électronique ponctionné. Sa résistance de sortie est faible. Ce montage est un très bon adaptateur d'impédance.

La diode va redresser le signal, nous ne disposerons plus que de la composante positive qui charge le condensateur C1. C1 ne pouvant pas se décharger puisque nous n'avons plus que la composante positive, C1 va se charger jusqu'à la valeur maximale. Il nous suffira alors de lire la tension, par exemple avec une entrée ADC sur un arduino ou un ESP32. On pourra alors réinitialiser le système en déchargeant C1 par le transistor de reset.

Réalisation:
Donc j'ai réalisé ce schéma sur breadboard histoire de vérifier la théorie. Avec une tension sinusoïdale d'entrée d'amplitude 5V, ou plutôt de -2.5V à +2.5V.

A l'oscilloscope, on observe ci-dessus le signal d'entrée en jaune et le signal de sortie en violet. On note que le signal violet n'est pas à la valeur maximale comme attendue. Mais cela est tout à fait normal. En effet, il ne faut pas oublier la perte de tension du seuil de la diode à 0.6V. Donc le signal violet est situé Vmax-0.6.











Pseudonyme (obligatoire) :
Adresse mail (obligatoire) :
Site web :




© 2020 www.doritique.fr par Robert DORIGNY